LES DACTYLOS

« Une animation pleine de vie ! »

Le Télégramme

    

« La compagnie a vu juste dans les besoins actuels du monde. »

Midi Libre

                                                   

« Un théâtre de rue moderne et festif ! »

Le Dauphiné Libéré

« Une chaîne aussi symbolique que poétique. »

Midi Libre

LE SPECTACLE

UN CONCEPT

Nous sommes différents et avons beaucoup de choses en commun, cela va sans dire. Mohammed, 12 ans de Montpellier partage sans le savoir le même sentiment que Jeanne , 64 ans de Lille. Il n'y a pas d'âge pour être amoureux, désorienté ou heureux. Il n'y a pas de genre ni d'origine propice à la solitude, à la joie, aux questionnements, virages et redémarrages. C'est pourquoi les Dactylos vous proposent, le temps d'une lettre, d'être mis en relation avec un inconnu qui partage aujourd'hui la même situation, le même sentiment que vous! Une idée développée avec humour dans une animation de rue déjantée et poétique à découvrir sans attendre!

Bureau de poste poético-burlesque !

Animation itinérante et interactive dans l'espace public

" Quelqu'un que vous ne connaissez pas vous a écrit quelque chose, voulez-vous récupérer votre courrier? "

Alors faites confiance à L’I.C.I., Itinérante de Courrier entre Inconnus, la nouvelle « société privée d’intérêt général » imaginée par la Compagnie Oxymore! Grâce à leur bureau de poste tout terrain, Marcel BERTICOT et son employée Mlle Thérèse sillonnent les routes avec leur petite entreprise. Dans une ambiance vintage, leur guichet s’installe dans la rue. Machines à écrire, papier, enveloppes, cigarettes, radio, la secrétaire s’active tandis que sur la place le directeur aborde les passants pour faire la publicité de leurs idées avant-gardistes: « C’est quand même fou qu’à l’ère de la communication absolue, les inconnus ne se connaissent pas ! Nous avons pour ambition de permettre à deux personnes qui ne se rencontreront nulle part et jamais d’être reliées ici et maintenant ! Notre objectif est simple : la collecte, la dactylographie, l’acheminement et la distribution de lettres entre personnes inconnues… mais consentantes !"

Alors, choisissez votre lettre écrite sur la base d'un "Si comme moi, vous... alors ce message est pour vous" et prolongez à votre tour cette chaîne insolite en participant à un atelier d'écriture improvisé dans l'espace public ! Laissez-vous tenter par un café en compagnie de Mlle Thérèse, discutez avec les passants et dansez au rythme swing de ce duo imprévisible et touchant qui vous offrira un moment inoubliable ...au beau milieu de la rue!

Quelques lettres

à découvrir

EN IMAGES . . .

Quelques lettres

à découvrir

Festivals sur la correspondance

 

  • Festival de la Correspondance de Grignan

  • Festival Les Correspondances de Manosque

 

Festivals théâtre et art de rue

  • Festival d’Agen : Théâtre du Jour

  • La Voix des Colporteurs : Simandre-sur-Suran

  • Echapée belle : Carré Colonnes, Blanquefort

  • Les Echappées belles : Théâtre national d'Alençon

  • Vers les Arts : La déferlante, St Hilaire-de-Riez

  • Bastid'art : Ville de Miramoont de Guyenne

  • Féronart : Féron

  • Rues Barrées : Auxerre

  • Festival 100 détours : Saint Jean de Bournay

Evènements internationaux

 

  • Festival des arts de la rue d’Aurillac

  • Festival interceltique de Lorient

  • Salon international du vintage

 

Autres

  • Festival de cinéma : Résistance à Foix

  • Réseau des Guinguettes : Tours, La Javelle (Paris), La Belle du Gabut (La Rochelle)

  • Café associatif : La Pirogue à Grenoble

  • Centre Culturel : La Bobine à Grenoble

  • Musée de la machine à écrire et à calculer

  • CHU Hôpital de Montfavet

  • Restaurant Café Mango de Caen

  • Ville de Villenave d'Ornon (ouverture saison 2018)

NOTE D'INTENTION

Tout est parti d’une réflexion sur le monde et le constat que nous étions les acteurs désirant de sa transformation. En effet, chacun au plus profond de lui veut « agir sur le monde » mais la dimension de cette entreprise nous dépasse et nous révèle symétriquement notre impuissance. En se développant, la politique du « à quoi bon » cache alors un fait indéniable : nous sommes déjà tous acteurs inconscients des changements les plus vastes. C’est de ce constat qu’a surgi la proposition artistique des Dactylos. Elle veut montrer que les gestes concrets et simples sont eux aussi hautement symboliques et portent en eux une dimension universalisante quand ils sont placés dans un contexte artistique qui les porte. Oui, ils sont efficients et peuvent devenir la traduction de ce « vouloir commun » de participer au devenir de ce qui nous rassemble. Nous avons donc cherché à créer un espace artistique propice à ce projet de transformation et un outil poétique utile à sa démarche.

 

La rue comme espace artistique

Notre travail nous a notamment portés vers l’envie de mêler les espaces, de dépasser les frontières habituelles. L’espace théâtral est ici construit sur un point de rencontre entre espace privé (le bureau de l’ICI) et espace public (la cité), espace personnel (le lieu confiné de la lecture et de l’écriture) et espace commun (l’anonymat de la rue) afin de poétiser l’espace social et d’offrir un champ original au développement d’une démocratie participative du mot.

Des personnages comiques

L’autodérision, permise par des personnages archétypes : le boss visionnaire accompagné par sa secrétaire dévouée, crée l’occasion d’un détournement des codes. Marcel et Thérèse sont « has been », mais convaincus d’être à la pointe de la modernité. Ils sont exubérants quand ils animent la rue (tandis que les écrivains de l’instant cherchent un peu de calme pour rédiger leurs lettres) et désinvoltes lorsqu’ils titillent les participants et apostrophent le badaud. Le tout dans un discours déconcertant de réclame qui revendique la place de l’ICI sur le marché des sociétés d’avenir avec son slogan : « P+P=P, bonne Participation + bonne Publicité = bon Profit ! ». Le bénéfice et le chiffre d’affaires sont les objectifs principaux de ces entrepreneurs qui ne se revendiquent aucunement philanthropes !

Une ambiance vintage originale

Le choix esthétique d’une ambiance vintage et caricaturée permet une distanciation subtile vis-à-vis de notre fonctionnement contemporain. Ce décalage créé entre les années 50 (le quotidien d’un bureau d’une petite entreprise traditionnelle) et notre 21ème siècle ultra moderne réveille une curiosité chez le passant, et représente une invitation chaleureuse et insolite avant de le porter vers un questionnement plus personnel lors de la lecture/écriture de ses lettres.

L’ EXPERIENCE EPISTOLAIRE 

Au delà des clivages 

A une période où la méfiance et la peur de l’autre sont trop souvent véhiculées, nous souhaitons contribuer à la création d’une société désirable où ce qui nous unit dépasse ce qui nous oppose. En effet dans notre projet, lors de la rédaction de sa lettre, l’auteur éphémère se place de lui-même dans une pratique (inconsciente) de la bienveillance. Car tout comme il s’est senti privilégié en recevant un courrier, il crée lui-même une relation d’un type nouveau avec son futur destinataire. L’inconnu, à qui il écrit à son tour, n’en est déjà plus un, grâce à la mise en avant d’un point commun et il s’adresse à lui, tout comme on écrirait à un ami. De plus, au lieu du calcul coût/avantages, c’est la logique du don qui préside à cette relation vécue tantôt côté expéditeur, tantôt côté destinataire. Ecrire à un inconnu est un acte gratuit, puisqu’il n’y aura, de fait, aucun retour. Il s’agit d’une bouteille jetée à mer. L’expérience proposée se veut à la fois personnelle, dans les phases de lecture/écriture (instants privilégiés et intimes) et collective, car le bureau des Dactylos est un lieu et un facteur de rencontre. Il fait passer du statut de passant anonyme à celui de compagnon d’une expérience partagée. Enfin le caractère insolite de cette dernière devient également un déclencheur d’échange.

Les mots comme lien

A l’heure de l’hégémonie des réseaux sociaux dans notre monde communicationnel, des caractéristiques telles que l’instantanéité ou encore l’évènementiel avec le choc du buzz se sont hissées comme les nouvelles valeurs associées à la « prise de parole ». La pensée est limitée par des contraintes décisives : rapidité de la formulation et publicité du contenu. La nervosité d’une expression en 140 caractères fait prévaloir les raccourcis, les abréviations et les approximations de la pensée sur les idées de fond plus lentes à se développer et à se transmettre. Parallèlement, on cherche inlassablement des followers, des likes, des adhérents comme des voix à un scrutin. Cette course dévoile la fragilité d’une pensée qui nécessite des adeptes pour fonder son contenu. La vérité s’achète dans un monde où la valse des opinions domine. Avec les Dactylos, au-delà des réseaux sociaux, nous proposons des réseaux soucieux. Dans la tradition du débat philosophique, nous cherchons à promouvoir l’idée qu’une réflexion personnelle axée sur une situation concrète partagée peut relier un auteur et son destinataire dans une relation saine de transmission d’idées.

LIBRE CIRCULATION DU MOT

Les mots dans l'espace public

Dans cet espace collectif de traverse qu’est la rue, les mots règnent par la publicité, les panneaux d’indication et les slogans. L’économie de l’attention nécessaire à la réflexion est mise à mal par cette bataille de l’information qui replace sans cesse le passant dans une position subalterne de spectateur, consommateur, piéton, usager... Les mots se retrouvent privatisés par différentes sphères de pouvoir et la poésie devient alors un outil nécessaire à leur démocratisation. Il y a urgence quant à la réappropriation du langage, notamment dans l’espace public. L’enveloppe que nous tendons au passant suscite alors la surprise d’une fleur qui grandit au milieu du goudron. Elle devient fulgurance dans le système, celui d’un monde marchand rationnel où prendre du temps pour saisir un crayon et rédiger une lettre est déjà devenu un geste d’une beauté surannée.

 
 

Oui, même si nous ne nous rencontrons pas dans les rues de votre ville et si vous souhaitez participer à ce projet, c'est possible! Ecrivez votre lettre en suivant les instructions ci-dessous et envoyez là à compagnie.oxymore@gmail.com avec l'objet "poste dactylos". Nous l'ajouterons dans notre base de courriers et elle sera transmise à son destinataire lors de notre prochaine représentation! 

 

PARTICIPEZ ...

 
 
  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus