Oxymore  comme ligne de conduite...

 

La Compagnie Oxymore est un collectif de comédiens créé en mai 2010 par cinq comédiens issus de l’école supérieure d’Art Dramatique de Pierre Debauche, dans l’idée de mettre en place un espace dédié à la création théâtrale, un espace solidaire, un espace en friche ouvert à chaque proposition de ses membres. A l'image de l'oxymore en poésie qui rassemble des termes opposés, le collectif regroupe des acteurs aux envies et instincts artistiques divers. Nourris de ces différences et de cette complémentarité, ils peuvent ainsi développer en toute liberté un théâtre… populaire.

Populaire oui, sinon à qui s'adresser ?

 

Oxymore, au-delà du principe de mise en commun de lieux, d’outils, de contacts et d’idées, est avant tout un groupe de travail. Attachés à une vision de l’art qui les pousse à créer en pensant le théâtre comme un « artisanat qui évolue », les comédiens de la compagnie se réunissent régulièrement afin de questionner leur métier, de s’interroger quant aux relations entre artistes et public, de s’entraider dans la réalisation de leurs projets, d’organiser des rencontres culturelles festives et des « bonnes bouffes », parce que le théâtre c’est finalement aussi de la cuisine…

 

Aujourd’hui, Oxymore collabore avec une vingtaine d’autres artistes issus de régions, de formations et d’identités théâtrales variées et agit sur différents territoires.

Après trois années d’expérimentation, de confrontation et de partage, la compagnie propose un panel de spectacles aux formes diverses : de la lecture poétique à la comédie musicale déjantée en passant par les animations de rue. Oxymore se veut polymorphe.

Elle a collaboré à la création du festival de Villeneuvette, dans l’Hérault.

Par ailleurs, elle parraine la Compagnie internationale Masksonstage et coproduit certains de ses spectacles.

 

L'oxymore comme ligne de conduite…

Les pieds dans le sol, le regard en avant et avec curiosité, cette association à l’esprit solidaire cherche à résister à l’enlisement, à l’indifférence et aux vertus parfois négatives de notre époque, en modelant un espace d’expression et de création, à l’écoute de ce violent paradis… qu’est la vie.

 

 

 

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus